Bocage 2Un collectif d’associations regroupées sur le slogan « Bocage en péril » appelle à manifester le 3 juin prochain à Argenton. Indre Nature sollicitée pour s’y associer a décliné cette invitation en raison de l’ambigüité sur le contenu de l’appel à cette manifestation dont l’orientation apparait beaucoup plus dirigée contre l’implantation d’éoliennes dans le Boischaut sud que contre les réelles menaces auxquelles le bocage est confronté.

Depuis de nombreuses années Indre Nature se bat contre la disparition progressive de cette composante majeure du patrimoine naturel de l’Indre qu’est le bocage du Boischaut sud. Notre association alerte régulièrement les médias sur les atteintes les plus graves comme récemment à Lourdoueix-Saint Michel. Cette disparition du bocage est principalement liée à l’évolution du modèle agricole basée sur l’intensification à outrance, le développement de la céréaliculture aux dépens de l’élevage, ainsi que sur des pratiques d’entretien inadaptées y compris de la part de certaines collectivités. Elle résulte d’une méconnaissance profonde des intérêts écologique, climatique, agronomique et paysager du bocage qui en fait un des facteurs majeurs d’attractivité de notre territoire et de sa durabilité. Face à ce constat les décideurs locaux font preuve de beaucoup de passivité ce qui rend compréhensible qu’une certaine exaspération s’exprime publiquement.

Mais l’implantation d’éoliennes ne constitue pas le risque majeur auquel le bocage est confronté.

blaireau2Vous le savez, Indre Nature a déposé un recours concernant l’arrêté chasse 2016-2017 qui autorise une période de déterrage complémentaire du Blaireau. Le recours sera jugé par le Tribunal administratif de Limoges le 1er juin.

Pour la saison 2017-2018, le projet d’arrêté vient d’être publié. Comme il contient les mêmes dispositions que celles qui ont justifié le recours contre l’arrêté précédent, nous incitons tous ceux qui sont opposés à la chasse inutile et barbare du blaireau à se manifester en participant à la consultation publique.

 

Où écrire pour participer à la consultation publique ?

Pour participer à la consultation publique il faut écrire soit :

- par courrier électronique à l’adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- par voie postale à l’adresse suivante :

Direction départementale des territoires-Cité administrative

Unité Chasse

Boulevard George Sand

CS 60616 – SATR

36020 Châteauroux cedex

ATTENTION la date limite de participation est le 9 mai !

Pour accéder aux documents, arguments et modèle de courrier cliquez sur Lire la suite ci-dessous

P3250087Environ 90 adhérents étaient présents à la 29ème Assemblée Générale de notre association qui s’est tenue le 25 mars à Châteauroux. Ils ont pu prendre connaissance du rapport d’activité présenté par le Secrétaire Régis Cléva et dont quelques actions ont été exposées en détail par des salariés et des bénévoles des groupes bocage, eau et Biodiversité Chez soi. Au nom du groupe pelote Annie Laporte a rendu hommage à Brigitte Monestier fidèle participante à ce groupe, et malheureusement décédée courant 2016.

Le rapport financier présenté par notre trésorière Ann Woods a souligné le résultat positif de l’année + 4948 € obtenu cependant grâce au mécénat.

Le rapport moral du président a réaffirmé les priorités de l’action de notre association : connaissance, suivi et défense des espèces sauvages et des milieux naturels, défense du bocage, de l’eau et des cours d’eau, partenariat et collaboration avec les collectivités de l’Indre dont plusieurs exemples ont été cités. Des perspectives ont été dressées pour 2017 et tout particulièrement le développement d’actions dans le domaine de la gestion des déchets et de l’économie circulaire et notamment la création de Repair Café, initiative bien reçue par les adhérents.

Tous les rapports ont été adoptés à l’unanimité. Les administrateurs sortants ont été réélus.

Les rapports sont téléchargeables ICI.

Vous pouvez également consulter la galerie de photos des activités du matin, du repas entre adhérents et de l’assemblée de l’après-midi ICI.

 

Jacques LUCBERT

Lourdoueix illuSuite à une destruction de grande ampleur du bocage réalisée sur la commune de Lourdoueix Saint-Michel Indre Nature a invité la presse à venir constater sur place. FR3, France Bleu Berry, la Nouvelle République et L’Echo la Marseillaise ont répondu à l’appel et en ont rendu compte. Pour consulter les reportages et articles de presse voir les liens en fin d’article.

Pourquoi une telle mobilisation ?

-         Parce que ce sont les haies sur une surface de 100 ha soit de l’ordre de 20 km de haies qui ont été détruites en une seule fois. Le long des routes ce sont des dizaines de grumes, des dizaines de vieux arbres creux si riches en biodiversité et des milliers de mètres cubes de haies coupées destinées au déchiquetage qui sont alignés dressant des murs impressionnants que le voisinage regarde avec consternation. Le paysage est dévasté, le cadre de vie durablement dégradé et la biodiversité spécifique à ce milieu bocager détruite irrémédiablement.

-         Parce que cet acte n’est malheureusement pas isolé et que chaque jour on nous signale des destructions similaires – Lys-Sait Georges, Sarzay, Ardentes, … - et que nous ne voulons pas que cela continue car à ce rythme bientôt le bocage ne sera plus qu’un souvenir.

-         Parce que nous refusons la passivité des autorités du territoire qui se réfugient derrière le droit des propriétaires et la fatalité devant une prétendue évolution inéluctable de l’agriculture.

-         Parce que nous ne voulons pas qu’un des rares atouts de notre territoire, son patrimoine naturel bocager et sa biodiversité exceptionnelle soit dilapidé petit à petit.

-         Parce que nous sommes convaincus qu’existe une alternative à l’agriculture céréalière intensive surtout dans le territoire du Boischaut à vocation herbagère.

Nous en appelons aux élus des collectivités locales, département, pays, communauté de communes, mais aussi aux responsables agricoles, chambre d’agriculture, syndicats agricoles pour qu’une véritable réflexion s’engage sur les moyens à mettre en œuvre pour que de tels saccages ne puissent se reproduire.

                                                                                  Jacques LUCBERT

Pour voir le reportage des actualités régionales de FR3 : ICI (reportage du 04/04/2017 à partir de 14,10 min)

Pour écouter le reportage des actualités de France Bleu Berry : ICI

Pour voir les articles de presse : ICI article NR et ICI article l'Echo la Marseillaise

En prévision de l'Assemblée Générale du 25 mars 2017, vous pouvez télécharger le rapport d'activités 2016 de l'association pdf.

Prochains rendez-vous

Aucun événement

Clichés du Club photo