BandeaucaravaneAtomikTourAlors qu’a lieu actuellement jusqu’en septembre, dans un grand silence médiatique, un Débat Public sur un Plan National de Gestion des matières et déchets radioactifs, l’Atomik Tour est une action menée par les militants du Réseau Sortir du Nucléaire pour dénoncer la menace pour les générations futures de l’énergie nucléaires et les risques sanitaires et environnementaux du gigantesque projet de stockage souterrain de déchets à très forte radioactivité à Bure dans la Meuse.

Lire la suite...

Coquelicots Manif SBT déc2018 3

Ce premier week-end de juin sera un temps fort de la mobilisation contre les pesticides du mouvement citoyen Nous voulons des coquelicots !

Vendredi soir 7 juin

Des rassemblements auront lieu dans une dizaine de villes ou villages de l’Indre organisés par collectifs locaux comme à Argenton, Issoudun, Mouhet dans le cadre de Festiv’en Marche, Crozon sur Vauvre, Clion, ….

A Châteauroux, un rassemblement festif aura lieu à partir de 18h30 devant la mairie : animations, témoignages de « pisseurs involontaires de glyphosate » avec leurs résultats d’analyse, repas partagé, musique. Venez nombreux ! Pour en savoir plus ICI

Le Blanc dans le cadre de Chapitre Nature

Du 7 au 9 juin pendant les 3 jours de Chapitre Nature tenue d’un stand Nous voulons des

Samedi 8 juin Grand rassemblement des amis des coquelicots de l’Indre et d’ailleurs à partir de 18h30 Place de la Libération  avec des coquelicots géants pour une photo de groupe.

Soyons nombreux à exprimer notre rejet de ces produits dangereux pour la santé et la biodiversité !

Trottoir Lamium purpureum MHFDepuis le 1er janvier 2017 la loi Labbé interdit aux communes l’usage des pesticides de synthèse, comme le glyphosate, sur les voies publiques, les espaces verts et les lieux de promenade du public. Pourtant nous recevons très régulièrement des appels de personnes nous signalant des traitements réalisés par des employés communaux.  En fait comme la loi Labbé laisse planer un certain flou en autorisant les communes  à utiliser ces pesticides sur certaines surfaces comme les cimetières et les terrains de sport, ce qui est une aberration totale,  et que les produits de biocontrôle restent utilisables sur toutes les surfaces par les communes, il est normal que les habitants ne sachant quels sont les produits utilisés, s’inquiètent lorsqu’ils constatent que les employés de leur commune appliquent des traitements sur la voie publique.

C’est pourquoi Indre Nature a décidé d’adresser un courrier à tous les maires et présidents de communautés de communes de l’Indre pour rappeler leurs obligations dans le cadre de la Loi Labbé, les inciter à informer leurs administrés de leurs pratiques et les inciter à suivre celles préconisées par Indre Nature dans le cadre de l’action OZP pour un entretien sans pesticides.

Pour accéder au courrier adressé aux maires ICI

  • 5c8cdc13989430a5208b4650Malgré les rapports successifs du GIEC alarmant tous les dirigeants de la planète de l’urgence à agir et à renforcer la lutte contre le réchauffement climatique,
  • Malgré les engagements pris lors de la COP 21 mais aussitôt pris et rarement tenus notamment pas par la France qui prétend pourtant donner la leçon aux autres,
  • Malgré les catastrophes climatiques, incendies, ouragans, inondations, de plus en plus meurtrières dans les zones les plus exposées de la planète,
  • Malgré l’effondrement de la biodiversité constaté partout dans le monde par de multiples études scientifiques
  • Malgré les aléas climatiques de plus en plus marqués comme la sécheresse récurrente et la baisse des débits de nos cours d’eau que nous pouvons constater alors que nous vivons dans une région plutôt moins exposée que d’autres,
Lire la suite...

blaireau2

Comme vous le savez, Indre Nature a déposé, en 2016, un recours juridique contre l’arrêté chasse 2016-2017 qui autorise une période de déterrage complémentaire du Blaireau. La procédure est en appel au Tribunal administratif de Bordeaux.

Pour la saison 2019-2020, le projet d’arrêté vient d’être publié. Comme pour les arrêtés des années précédentes, il contient les mêmes dispositions que celles qui ont justifié notre recours en 2016. C’est pourquoi nous incitons tous ceux qui sont opposés à la chasse inutile et barbare du blaireau à se manifester en participant à la consultation publique. Cette participation est très importante car  l’administration est tenue d’en tenir compte et de justifier ses choix. L’année dernière il y a eu 37 avis à cette consultation tous contre cet article. Il faut maintenir la pression sur l’administration !

Pour avoir plus d’explications et la marche à suivre pour donner votre avis à cette consultation publique téléchargez ce document ICI.