Des propriétaires de moulins situés sur des rivières du département l'Indre mènent actuellement une campagne dans les médias en faveur de l'équipement hydroélectrique de leurs moulins.

Moulin des Granges ChabrisUne coopérative France Hydro Centre a même été créée à cet effet. Avec cette initiative ces personnes dont certains sont bien connus comme des adversaires de tous temps de la restauration écologique des cours d'eau tentent de se donner une image de hérauts de la transition écologique en produisant une énergie supposée "propre", concept qui ne signifie rien. 

Indre Nature tient à faire savoir son opposition à cette opération qui n'est qu'une énième tentative de s'opposer à la restauration écologique des cours d'eau de l'Indre et qui représente un danger majeur pour nos rivières. La multiplication des micro-centrales risquerait de détruire définitivement  la biodiversité restant encore dans nos rivières en modifiant les oonditions physicochimiques de l'eau, et bloquer la libre circulation des sédiments pour un gain énergétique dérisoire et dans des conditions de rentabilité beaucoup plus aléatoires que celles que les promoteurs de ces projets font actuellement miroiter aux éventuels candidats.

Pour notre association cette tentative de certains propriétaires de moulins n'est qu'un nouvel avatar de leur opposition à la mise en conformité de leurs installations avec la loi sur l'eau.

Pour avoir l'intégralité de la position d'Indre Nature pdf grand

e1221

La mobilisation contre les pesticides continue et s’amplifie !

Des rassemblements Nous voulons des coquelicots ! sont organisés dans l’Indre le vendredi 5 avril devant les mairies à Châteauroux, Le Blanc, Argenton sur Creuse, Issoudun, Clion, Saint Georges sur Arnon, Crozon sur Vauvre, Neuvy-Saint-Sépulchre, Arthon, …

Demandons l’interdiction de ces produits dont l’extrême dangerosité est avérée tant pour la santé humaine que pour l’ensemble des espèces végétales et animales et appelons à signer la pétition Nous voulons des coquelicots !

 

Vendredi 5 avril soyons de plus en plus nombreux aux rassemblements des coquelicots

AG 2016Chaque Assemblée Générale est un moment fort de la vie de l’association. Cette 31ème édition sera l’occasion de faire le bilan de l’année passée, année anniversaire riche en évènements et de dresser les perspectives pour l’année 2019 dans un contexte de grande tension sur les questions environnementales.

En matinée des activités naturalistes seront proposées (balade et projection de film) permettant de se retrouver de façon conviviale entre adhérents.

Comme chaque année un repas entre adhérents précèdera les AG statutaires (Attention réservation obligatoire).

L’après-midi l’AG ordinaire sera précédée par une Assemblée Générale Extraordinaire pour revoir nos statuts inchangés depuis 2005 et qu’il nous a semblé nécessaire d’actualiser.

ATTENTION en raison de cette AGE les travaux débuteront dès 14h15.

Programme complet de l’Assemblée Générale :

9 h                               Balade naturaliste à l’étang des Loges (Luant) animation par le Groupe ornitho

9 h 45                         Projection du Film : « Une vie de Grand Rhinolophe » Amphithéâtre

                                     Présentation par Thomas Chatton

12 h 15                       Déjeuner

13 h 45                      Assemblées Générales statutaires

     Accueil des participants, émargement

14 h 45                      Assemblée générale Extraordinaire

15 h 30                      Assemblée générale Ordinaire

 

18 h 00 :                 Clôture de la 31ème Assemblée générale d'Indre Nature : verre de l'amitié

Nous espérons vous retrouver nombreux samedi 30 mars au Centre d’Etudes Supérieures de Châteauroux – 90 Avenue François Mitterrand.

Nos adhérents sont notre force !

Le président - Jacques LUCBERT

  • Malgré les rapports successifs du GIEC alarmant tous les dirigeants de la planète de l’urgence à agir et à renforcer la lutte contre le réchauffement climatique,
  • Malgré les engagements pris lors de la COP 21 mais aussitôt pris et rarement tenus notamment pas par la France qui prétend pourtant donner la leçon aux autres,
  • Malgré les catastrophes climatiques, incendies, ouragans, inondations, de plus en plus meurtrières dans les zones les plus exposées de la planète,
  • Malgré l’effondrement de la biodiversité constaté partout dans le monde par de multiples études scientifiques
  • Malgré les aléas climatiques de plus en plus marqués comme la sécheresse récurrente et la baisse des débits de nos cours d’eau que nous pouvons constater alors que nous vivons dans une région plutôt moins exposée que d’autres,

Malgré toutes ces alertes rien ne bouge ! Nos responsables politiques à tous les niveaux « regardent ailleurs ».  Pourtant c’est l’avenir de nos générations futures qui sont en jeu. Si rien n’est fait rapidement le monde dans lequel vivront nos enfants et nos petits-enfants sera invivable !

Alors le 16 mars avec tous les autres citoyens européens MARCHONS POUR LE CLIMAT !

Juste avant le sommet européen du 21-22 mars, nous, peuples d'Europe, montrons aux chefs d'états l'engagement des citoyens dans la lutte contre le réchauffement climatique. Faisons pression pour que l'urgence climatique  et la nécessité d’enrayer l’effondrement de la biodiversité soient au cœur de tous les débats à venir.

C'est le plus grand défi que l'Humanité ait eu à relever. Il décidera de notre sort.


Exigeons de nos gouvernements qu’ils s’activent RÉELLEMENT ET SANS PLUS ATTENDRE pour être à la hauteur de l’enjeu. 

Organisée par un collectif de citoyens samedi 16 mars à Châteauroux une marche partira de la Place Sainte Hélène à 10h pour rejoindre le centre-ville et les marchés. Elle ira à la rencontre des passants pour expliquer l’urgence à agir.

coquContre l’usage des pesticides !

Nous voulons des coquelicots !

Vendredi 1er mars 18h30

La mobilisation contre les pesticides doit continuer et s’amplifier ! Participez aux rassemblements organisés dans l’Indre dans le cadre de l’initiative citoyenne Nous voulons des coquelicots ! vendredi 1er mars.

Des rassemblements sont prévus à Châteauroux – place de la mairie et devant les mairies du Blanc, d’Argenton sur Creuse, de Saint Georges sur Arnon, …

Nous demandons l’interdiction de ces produits dont l’extrême dangerosité est avérée tant pour la santé humaine que pour l’ensemble des espèces végétales et animales et appelons les citoyens à signer la pétition Nous voulons des coquelicots !

Un agriculteur contre Monsanto !

Venez soutenir et échanger avec Paul François à Lignac à 19h30

Paul François est un agriculteur charentais gravement intoxiqué par l’utilisation de pesticides en 2004. En procès contre Monsanto il a gagné en première instance et en appel. Mais Monsanto qui n’est pas à court de moyens s’est pourvu devant la Cour de cassation qui examinera le pourvoi cette semaine. Paul François qui préside l’association Phyto-victimes regroupant des victimes des pesticides sera vendredi 1er mars à la Salle des Fêtes de Lignac à partir de 19h30.

pdf grand

 

Vendredi 1er mars mobilisons nous contre les pesticides en participant aux rassemblements des coquelicots et en apportant notre soutien à Paul François un agriculteur en procès contre Monsanto.

coquelicot2

Comme tous les mois depuis octobre quel que soit le temps nous appelons tous ceux qui rejettent les pesticides à participer aux rassemblements organisés dans l’Indre dans le cadre de l’initiative citoyenne Nous voulons des coquelicots !  vendredi 1er février.

Des rassemblements sont prévus à Châteauroux – place de la mairie et devant les mairies du Blanc, d’Argenton sur Creuse, de Saint Georges sur Arnon, …

Nous demandons l’interdiction de ces produits dont l’extrême dangerosité est avérée tant pour la santé humaine que pour l’ensemble des espèces végétales et animales et appelons les citoyens à signer la pétition Nous voulons des coquelicots !

Alors que depuis longtemps la responsabilité des pesticides est avérée dans les cas d’allergies, de puberté précoce, de baisse de fertilité humaine, de cancers, de sarcomes, de la maladie de Parkinson, alors que leur toxicité pour la faune sauvage est parfaitement prouvée, pour la mortalité des abeilles, les performances reproductives des oiseaux, etc … rien ne change et bien au contraire leur utilisation augmente. Macron vient même de revenir sur son engagement d’interdire le glyphosate, le pesticide le plus utilisé en France, dans 3 ans.

Alors nous disons ça suffit !

Participez aux rassemblements Nous voulons des coquelicots !

Vendredi 1 février à 18h30