Introduction

Groupe ornitho Oiseaux des falaises 2018 JMP 0951 copieL’observation des oiseaux dans le département a toujours représenté une part importante de l’activité des adhérents d’Indre Nature.  Grâce notamment aux étangs de la Brenne, une grande diversité d’espèces est présente toute l’année. Notons également qu’à l’origine, l’association le GEAI (Groupe d’Etude de l’Avifaune de l’Indre) créée en 1979 et devenue Indre Nature en 1988, suite à sa fusion avec d’autres associations, s’était spécialisée dans l’ornithologie.

Indre Nature a, par la suite, grandement diversifié son activité et de nombreux groupes bénévoles se sont constitués sur des thèmes divers (allant notamment de la gestion de l’eau, à la photographie), mais pour autant aucun groupe ne s’est rassemblé autour du thème de l’ornithologie. Ce n’est que le 6 janvier 2017 qu’un groupe d’adhérents s’est réuni à Luant, après plusieurs discussions internes, pour créer le Groupe Ornitho.

Objectifs 

Durant cette même réunion plusieurs objectifs ont été définis. Tout d’abord, il en est ressorti un souhait de voir plus de communication entre les observateurs, mais aussi une envie de partage des connaissances et, pour certains, de simplement se former dans ce domaine. Enfin, des activités de suivis de certaines espèces mais aussi de protection ont été lancées.

Activités

Chaque année, plusieurs sorties sont réalisées dans les différents milieux que l’on peut rencontrer dans le département (étangs, falaises, forêts, plaines agricoles…). Ces sorties de groupe, conviviales, donnent l’opportunité aux débutants de profiter de l’expérience et des connaissances des ornithologues de l’association.

Le Groupe Ornitho a également plusieurs projets sur des espèces ciblées :

Busard SHX 201906rLa protection des Busards (cendré et Saint-Martin) ---- les Busards sont des espèces nichant au sol, le plus souvent dans les cultures, ce qui rend leur nidification compliquée du fait des récoltes de plus en plus précoces. Ces dernières surviennent alors en pleine période de couvaison ou d’élevage des jeunes.

En 2017, nous avons eu la satisfaction d’aider trois jeunes Busard cendré et un Saint-Martin à prendre leur envol. En 2018, en revanche, et malgré la protection de plusieurs nids, aucun jeune identifié n’a pris son envol. Cependant, ces années nous ont permis de découvrir des sites de nidification que nous surveillerons aussi dans le futur, tout en cherchant de nouveaux sites, nous souhaitons continuer notre activité de protection des busards.

Projet « Martinets » -  ce projet vise à identifier les sites occupés par les martinets sur plusieurs communes du département, dans le but de tenter d’intervenir en cas de réfection  de bâtiment. En effet, les martinets sont fidèles à leur lieu de nidification et ils montrent une certaine préférence pour les vieux bâtiments présentant des anfractuosités et/ou des cavités sur les rebords des toits et ce sur des installations privées ou publiques. Sur du plus long terme nous pourrons ainsi être amenés à solliciter la coopération d’architectes, de municipalités ou de propriétaires privés pour leur proposer d’intégrer des nichoirs spécifiques dans leurs projets de rénovation.

Pie grièche écorcheur JMP 9328Enquête Pies-grièches   -   Deux espèces sont nicheuses dans le département : la Pie-grièche écorcheur et la Pie-grièche à tête rousse.  La première est relativement commune en Brenne et Boischaut sud et la seconde compte seulement quelques dizaines de couples annuellement.  Ce sont deux des espèces bio-indicatrices sur l’état de conservation du bocage.  L’enquête permet d’engranger de la connaissance sur leur répartition et leurs exigences écologiques.

Corbeau freux     -   les nids de ce corvidé, toujours classé parmi les animaux nuisibles dans l’Indre, sont repérés et comptés avant que les arbres ne retrouvent leurs feuilles. Le but de cette action est de voir l’état des populations de cet animal, dont les effectifs semblent tendre au déclin.

Suivi Faucon pèlerin  -  Le Faucon pèlerin avait disparu du département en tant que nicheur à la fin des années 1960, il a fait sa réapparition dans la vallée de la Creuse à partir 1996. Depuis l’espèce est suivie chaque année avec attention par les membres de l’association pour éviter tous problèmes qui pourrait mener à un échec de nidification. Aujourd’hui, l’espèce ne semble plus menacée d’extinction à l’échelle nationale grâce à sa protection. L’Indre accueille près de 13 couples en période de reproduction, cette population est la seule de la région Centre Val de Loire.

Suivi des oiseaux d’eau hivernant en Brenne  -   depuis plus de 30 ans les oiseaux d’eau de la Brenne et de la Queue de Brenne sont recensés mensuellement d’octobre à mars. Initialement, ce suivi avait été initié par le GEAI, et Indre Nature a repris naturellement la coordination de ce suivi à long terme. Le site des étangs de la Brenne est, selon les années, dans le top 10 des sites français. La Brenne joue un rôle d’importance internationale pour l’hivernage de certaines espèces : le Fuligule milouin et le Canard souchet.

Partage des informations

La communication des informations  est  facilitée par la base de données Obs’Indre, où il est possible de  saisir ses observations détaillées  avec  des photos et des commentaires.  Par ailleurs, une liste de diffusion contenant les adresses emails de tous les membres du groupe permet à chacun d’échanger ponctuellement des informations.

N’hésitez pas à nous rejoindre pour partager avec nous votre intérêt pour les oiseaux, dans une ambiance chaleureuse et conviviale !

Pour contacter le groupe :   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en mentionnant "à l'attention du groupe photo"