Les populations d'oiseaux sont en perpétuelle évolution. Certaines espèces régressent ou disparaissent, d'autres voient leurs effectifs augmenter ou étendent leurs aires de reproduction ou d'hivernage.

Ainsi, depuis le début du 20ème siècle, l'Indre a perdu 18 espèces nicheuses : la Pie-grièche à poitrine rose, le Moineau soulcie, le Merle à plastron, la Gorge-bleue à miroir, les traquets motteux et oreillard sous-espèce melanoleuca (nicheur rare au début du XXème siècle), le Phragmite aquatique, la Bécassine des marais, le Chevalier guignette, la Barge à queue noire (apparue et disparue au XXème siècle), la Sterne naine, la Guifette leucoptère, le Canard pilet, le Gobemouche noir, le Milan royal, le Tarier des prés, le Bruant ortolan, et la Pie-grièche grise. Ces cinq dernières ont disparu dans les 30 dernières années. Trois autres espèces sont en voie de disparition, leurs effectifs sont très faibles et ne cessent de baisser : le Pipit rousseline, l'Outarde canepetière et la Guifette noire.

Au contraire, 28 nouvelles espèces se sont installées : le Pic noir, le Serin cini, la Cisticole des joncs, la Locustelle luscinoïde, la Tourterelle turque, le Courlis cendré, l'Echasse blanche, le Cygne tuberculé, la Bernache du Canada, les canards souchet, chipeau, milouin et morillon, la Nette rousse, le Grèbe à cou noir, l'Aigrette garzette, la Grande Aigrette (rare, un seul cas de nidification à ce jour), le Crabier chevelu, le Héron garde-boeufs, le Faucon pèlerin, les cigognes noire et blanche, le Grand Cormoran, le Guêpier d'Europe, la Mouette mélanocéphale, le Goéland leucophée et le Balbuzard pêcheur, ces deux dernières espèces n'étant arrivées que depuis quelques années...

Ce petit bilan est donc positif : 27 espèces nouvelles - 18 disparues = 9 espèces en plus. Mais il masque le fait que beaucoup d'oiseaux bien qu’encore nicheurs, sont en déclin parfois catastrophique (Héron pourpré, Butor étoilé, Blongios nain, Busard des roseaux, marouettes ponctuée, poussin et de Baillon, Guifette noire, Rousserolle turdoïde, ...). Et surtout il s'agit là d'espèces menacées à l'échelle européenne. L'Indre porte donc une responsabilité particulièrement importante dans leur protection.

Repris en grande partie du Guide Nature de l'Indre (1997).