Du glyphosate dans mes urines ! et toi ?

Participez à la campagne de prélèvements d’urine

Sommaire :

  • Où en est-on de la campagne ?
  • Présentation de la campagne
  • Participer à la campagne

 

Où en est-on de la campagne ?

Le recrutement des volontaires est terminé depuis le 11 mars et au total 71 personnes se sont portées volontaires pour le prélèvement de leurs urines.

Nous n’acceptons plus désormais de nouvelles inscriptions !

Nous préparons maintenant activement les séances de prélèvement des 10 et 11 avril qui, compte tenu du nombre d’inscrits, seront toutes les deux en présence d’huissier.

Chaque candidat recevra par mail les consignes précises le concernant – jour et heure auxquels il doit se présenter – ainsi que les consignes pratiques (à télécharger aussi au bas de cette rubrique). Elles seront adressé par mail venant de l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour l’organisation pratique et la logistique de ces séances nous avons besoin de bénévoles. N’hésitez pas à vous faire connaitre auprès de n’importe quelle organisation du collectif ou va l’adresse mail ci-dessus. Votre aide est aussi une façon concrète de participer à la campagne contre le glyphosate.

 

Présentation de la campagne

C’est pourquoi associé avec 5 autres associations regroupées dans le collectif Campagne glyposate 36 Indre Nature a décidé de participer à la campagne nationale de prélèvement d’urine de volontaires pour faire analyser le taux de glyphosate présent dans ces urines. (Indre Nature, Vigilance OGN 36, Bihanat, GDAB, Neuvy Eco-Bio et Confédération paysanne de l'Indre)

Cette campagne a débuté dans l’Ariège pour défendre des militants poursuivis pour avoir rendus non commercialisables des bidons de glyphosate dans des jardineries. Toutes les analyses réalisées ont révélé la présence de glyphosate dans les urines prélevées à des taux variables mais toujours très supérieurs à la norme maximale autorisée dans l’eau potable. De nombreux collectifs se sont créés sur tout le territoire français et pour ceux dont les résultats d’analyse sont déjà connus ils confirment ce qui a été observé dans les premières analyses ariègeoises.

Cette campagne d’analyse vise à montrer l’ampleur de la pollution et de la contamination de nos organismes par le glyphosate. Elle vise aussi pour ceux qui le souhaitent à porter plainte contre les responsables des entreprises productrices de ces poisons et les responsables des autorités sanitaires ayant autorisé sa commercialisation alors que les risques pour la santé humaine étaient déjà connus.

 


Pour en savoir plus :

Le site internet national : http://www.campagneglyphosate.com/

Clip de présentation de la campagne


Participer à la campagne

Il n’est plus possible de se porter volontaire pour le prélèvement d’urine mais il est encore possible de participer en contribuant :

  • A l’aide logistique lors des matinées de prélèvement les 10 et 11 avril. Pour chaque jour il faut au moins 10 bénévoles pour assurer différentes tâches allant de la réception des volontaires, suivi des documents papier de chaque volontaire, aide au petit déjeuner, …

Faites vous connaitre auprès des organisations du collectif. Pour Indre Nature contactez Marianne Hénon au 02 54 22 60 20 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour en savoir plus Cliquez ICI

  • Financièrement en faisant un don soit :
    • par le biais de la plateforme participative Helloasso ICI
    • en faisant un don par chèque adressé à Indre Nature avec au dos la mention campagneglypho36