Démarrée localement en 2017 la Campagne d’analyse d’urines pour démontrer le niveau d’imprégnation de nos corps par le glyphosate est devenue maintenant nationale. Prés de 80 collectifs locaux se sont constitués et environ 5000 personnes se sont portées volontaires pour faire analyser leurs urines afin d’y rechercher la présence de cette molécule classée comme cancérigène probable par le Centre International de Recherche sur le cancer dépendant de l’OMS.

Dans l’Indre, Indre Nature s’est associé avec 5 autres organismes (Bihanat, Confédération Paysanne de l’Indre, GDAB 36, NeuvyEcoBio et Vigilance OGM36) pour développer cette campagne et recruter des volontaires. 69 personnes (33 femmes et 36 hommes) résidants dans 34 communes de l’Indre  ont répondu à notre appel et les prélèvements ont eu lieu les 10 et 11 avril en respectant un protocole rigoureux et identique pour tous les collectifs de France.

Les résultats remis le 5 juin individuellement à chaque volontaire et présentés globalement à la presse sont sans appel. Tout le monde en a !

La prochaine étape est maintenant le dépôt de plainte dont l’échéance pour les transmettre au collectif est le 12 juillet.

Enfin n’hésitez pas à faire connaitre cette action et de lui apporter un soutien financier indispensable pour le volet judiciaire.

Tous les renseignements et l’actualité de cette action à la rubrique J’ai du glyhosate dans mes urines et toi ? en page d’accueil du site.

BandeaucaravaneAtomikTourAlors qu’a lieu actuellement jusqu’en septembre, dans un grand silence médiatique, un Débat Public sur un Plan National de Gestion des matières et déchets radioactifs, l’Atomik Tour est une action menée par les militants du Réseau Sortir du Nucléaire pour dénoncer la menace pour les générations futures de l’énergie nucléaires et les risques sanitaires et environnementaux du gigantesque projet de stockage souterrain de déchets à très forte radioactivité à Bure dans la Meuse.

L’Atomik tour est un tour de France en 50 étapes d’une petite caravane qui partout où elle s’arrête organise des débats et projection de film visant à sensibiliser la population aux dangers du nucléaire. Elle a fait le choix de faire étape à Châteauroux entre le 10 et 12 juin et Indre Nature, comme le réseau FNE a décidé d’être partenaire de cette action. Car la gestion des déchets nucléaire est un problème que nous connaissons dans l’Indre de longue date :

  • 1984 : l’ANDRA (Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Nucléaires) choisit de prospecter 2 sites dans notre département (Tranzault et Lignac) pour implanter un futur centre de stockage de déchets radioactifs dans les couches argileuses. La mobilisation est immédiate : réunions publiques, intervention dans les conseils municipaux, manifestation à Châteauroux avec plus de 1000 personnes. Devant cette forte opposition, l’ANDRA recule.
  • 1987-1988 : Cette fois-ci se sont les sous-sols granitiques qui intéressent l’ANDRA notamment la région de Crevant. Réaction immédiate de la population et d’Indre Nature et de certains élus. L’ANDRA recule à nouveau.
  • 2011 : par un avis d’enquête publique nous apprenons un projet de centre national de tri et d’entreposage de déchets militaires radioactifs sur le site de la 12ème BSMAT de Neuvy-Pailloux. Mobilisation d’associations de citoyens, d’Indre Nature, contestation de l’étude d’impact. Le projet est finalement définitivement abandonné en 2014.

L’Atomik tour à Châteauroux se concrétisera :

  • le mardi 11 par une projection-débat d’un film (à 20h au cinéma CGR de Châteauroux) sur Fukushima, ce qui s’est passé pendant les 5 premiers jours de la catastrophe. Un documentaire assez terrifiant.
  • Le mercredi 12 par un partage de parole sur la Place de la République à Châteauroux puis en fin de journée par une visite sur le thème des énergies renouvelables à Saint-Georges sur Arnon. Pour avoir le programme complet ICI

Nous invitons le plus de monde possible à venir participer à ces actions et soutenir l’Atomik Tour.

Coquelicots Manif SBT déc2018 3

Ce premier week-end de juin sera un temps fort de la mobilisation contre les pesticides du mouvement citoyen Nous voulons des coquelicots !

Vendredi soir 7 juin

Des rassemblements auront lieu dans une dizaine de villes ou villages de l’Indre organisés par collectifs locaux comme à Argenton, Issoudun, Mouhet dans le cadre de Festiv’en Marche, Crozon sur Vauvre, Clion, ….

A Châteauroux, un rassemblement festif aura lieu à partir de 18h30 devant la mairie : animations, témoignages de « pisseurs involontaires de glyphosate » avec leurs résultats d’analyse, repas partagé, musique. Venez nombreux ! Pour en savoir plus ICI

Le Blanc dans le cadre de Chapitre Nature

Du 7 au 9 juin pendant les 3 jours de Chapitre Nature tenue d’un stand Nous voulons des

Samedi 8 juin Grand rassemblement des amis des coquelicots de l’Indre et d’ailleurs à partir de 18h30 Place de la Libération  avec des coquelicots géants pour une photo de groupe.

Soyons nombreux à exprimer notre rejet de ces produits dangereux pour la santé et la biodiversité !

Trottoir Lamium purpureum MHFDepuis le 1er janvier 2017 la loi Labbé interdit aux communes l’usage des pesticides de synthèse, comme le glyphosate, sur les voies publiques, les espaces verts et les lieux de promenade du public. Pourtant nous recevons très régulièrement des appels de personnes nous signalant des traitements réalisés par des employés communaux.  En fait comme la loi Labbé laisse planer un certain flou en autorisant les communes  à utiliser ces pesticides sur certaines surfaces comme les cimetières et les terrains de sport, ce qui est une aberration totale,  et que les produits de biocontrôle restent utilisables sur toutes les surfaces par les communes, il est normal que les habitants ne sachant quels sont les produits utilisés, s’inquiètent lorsqu’ils constatent que les employés de leur commune appliquent des traitements sur la voie publique.

C’est pourquoi Indre Nature a décidé d’adresser un courrier à tous les maires et présidents de communautés de communes de l’Indre pour rappeler leurs obligations dans le cadre de la Loi Labbé, les inciter à informer leurs administrés de leurs pratiques et les inciter à suivre celles préconisées par Indre Nature dans le cadre de l’action OZP pour un entretien sans pesticides.

Pour accéder au courrier adressé aux maires ICI

  • 5c8cdc13989430a5208b4650Malgré les rapports successifs du GIEC alarmant tous les dirigeants de la planète de l’urgence à agir et à renforcer la lutte contre le réchauffement climatique,
  • Malgré les engagements pris lors de la COP 21 mais aussitôt pris et rarement tenus notamment pas par la France qui prétend pourtant donner la leçon aux autres,
  • Malgré les catastrophes climatiques, incendies, ouragans, inondations, de plus en plus meurtrières dans les zones les plus exposées de la planète,
  • Malgré l’effondrement de la biodiversité constaté partout dans le monde par de multiples études scientifiques
  • Malgré les aléas climatiques de plus en plus marqués comme la sécheresse récurrente et la baisse des débits de nos cours d’eau que nous pouvons constater alors que nous vivons dans une région plutôt moins exposée que d’autres,

Malgré toutes ces alertes rien ne bouge ! Nos responsables politiques à tous les niveaux « regardent ailleurs ».  Depuis l’accord de Paris en 2015 pratiquement aucun pays n’a respecté les engagements pris. En France les émissions sont reparties à la hausse en 2017.

Pourtant c’est l’avenir de nos générations futures qui est en jeu. Si rien n’est fait rapidement le monde dans lequel vivront nos enfants et nos petits-enfants sera invivable !

D’ores et déjà nous en constatons les effets avec la sécheresse actuelle qui est la concrétisation d’une tendance lourde, évaluée par Indre Nature, qui réduit les débits des rivières et produit des sécheresses de plus en plus longues et sévères. La préservation de la ressource en eau est un impératif absolu.

C'est le plus grand défi que l'Humanité ait eu à relever. Il décidera de notre sort.


Exigeons de nos gouvernements qu’ils s’activent RÉELLEMENT ET SANS PLUS ATTENDRE pour être à la hauteur de l’enjeu. 

Organisée par un collectif de citoyens samedi 25 mai à Châteauroux une marche partira de la Place Sainte Hélène à 10h pour rejoindre le centre-ville et les marchés. Elle ira à la rencontre des passants pour expliquer l’urgence à agir.

Pour l’appel du collectif ICI