coquelicot2

Comme tous les mois depuis octobre quel que soit le temps nous appelons tous ceux qui rejettent les pesticides à participer aux rassemblements organisés dans l’Indre dans le cadre de l’initiative citoyenne Nous voulons des coquelicots !  vendredi 1er février.

Des rassemblements sont prévus à Châteauroux – place de la mairie et devant les mairies du Blanc, d’Argenton sur Creuse, de Saint Georges sur Arnon, …

Nous demandons l’interdiction de ces produits dont l’extrême dangerosité est avérée tant pour la santé humaine que pour l’ensemble des espèces végétales et animales et appelons les citoyens à signer la pétition Nous voulons des coquelicots !

Alors que depuis longtemps la responsabilité des pesticides est avérée dans les cas d’allergies, de puberté précoce, de baisse de fertilité humaine, de cancers, de sarcomes, de la maladie de Parkinson, alors que leur toxicité pour la faune sauvage est parfaitement prouvée, pour la mortalité des abeilles, les performances reproductives des oiseaux, etc … rien ne change et bien au contraire leur utilisation augmente. Macron vient même de revenir sur son engagement d’interdire le glyphosate, le pesticide le plus utilisé en France, dans 3 ans.

Alors nous disons ça suffit !

Participez aux rassemblements Nous voulons des coquelicots !

Vendredi 1 février à 18h30

Réunion publique vendredi 18 janvier 20h

Odakim Le Poinçonnet

Avec le collectif des associations associant Indre Nature, VigilanceOGM36, le GDAB 36 et BiHaNat nous invitons toutes les personnes qui se sentent concernées par la contamination de nos organismes par le glyphosate à participer à la réunion publique d’information sur la campagne nationale « Du glyphosate dans mes urines » que le collectif organise le vendredi 18 janvier à la salle ODAKIM du Poinçonnet à partir de 20h.

Une campagne d’analyse du glyphosate dans les urines lancée en Ariège en 2017 en soutien à des militants jugés pour avoir rendus impropres à la commercialisation des bidons de glyphosate a fait apparaître des taux de glyphosate jusqu’à 30 fois supérieurs à la limite maximale autorisée dans l’eau potable. Or le glyphosate est reconnu responsable de la pollution des cours d’eau, d’atteinte au bon fonctionnement des écosystèmes. Il est aussi suspecté d’être cancérigène et un perturbateur endocrinien pour la santé humaine.

Cette campagne a pris une ampleur nationale et comme dans de nombreux autres départements de France, le collectif des associations indriennes signataires de cette invitation a décidé de relayer cette initiative citoyenne et d’organiser dans notre département une campagne d’analyses d’urines de citoyens volontaires pouvant aller jusqu’au dépôt de plainte collectif devant l’institution juridique en charge de la santé.

Pour connaitre toutes les modalités de cette campagne et les conditions de participation rendez-vous à la salle Odakim du Poinçonnet vendredi soir 18 janvier à 20h.

coquelicot… à Châteauroux : place Monestier près des Halles, devant les mairies du Blanc, d’Argenton sur Creuse, de Clion, …

 

Depuis Octobre dernier, Indre Nature et Vigilance OGM36 relaient la campagne d’initiative citoyenne Nous voulons des coquelicots ! » et   appellent toutes celles et  ceux qui rejettent les pesticides à participer aux rassemblements organisés dans l’Indre

La demande reste toujours d’actualité : l’interdiction des pesticides chimiques  dont l’extrême dangerosité est avérée pour la santé humaine ,  pour l’ensemble des espèces végétales et animales , pour l’air, pour l’eau ….

Prises de paroles, coqueliChorale, invitation à participer à la campagne nationale des pisseuses et pisseurs involontaires de glyphosate, échanges …

Participez aux rassemblements Nous voulons des coquelicots !

Vendredi 4 janvier à 18h30

voeux2019L’année 2018 qui s’est terminée, celle de notre 30ème anniversaire, fut bénéfique pour notre association. Des animations très suivies, une fête champêtre animée et conviviale, des effectifs d’adhérents en hausse. Elle fut moins heureuse pour la planète avec des symptômes de plus en plus perceptibles par tous et partout des ravages du changement climatique et la poursuite de la régression massive de la biodiversité. Le déni de la gravité de la situation règne encore largement dans une grande partie de la population mais aussi surtout chez les gouvernants. L’année s’est terminée sur une COP24 bien décevante et un accord très en deçà des enjeux pour l’avenir de la planète.

Alors il est de notre responsabilité de poursuivre et accroître encore nos efforts pour la défense de la biodiversité et contre le réchauffement climatique. Dans de nombreux endroits du monde des mouvements citoyens montent en puissance, portés par des associations et notamment par des jeunes inquiets pour l’avenir qui leur est préparé, pour exiger que des mesures soient prises en faveur du climat et pour la protection de la biodiversité.

Pour 2019 ce que nous pouvons espérer de mieux est que ce mouvement s’amplifie et que de plus en plus de citoyens rejoignent notre combat en faveur d’un monde vivable tout simplement.

coquelicot2Indre Nature et Vigilance OGM appellent tous ceux qui rejettent les pesticides à participer aux rassemblements organisés dans l’Indre dans le cadre de l’initiative citoyenne Nous voulons des coquelicots !  vendredi 7 décembre.

Des rassemblements sont prévus à Châteauroux – place Monestier à côté de la mairie, et devant les mairies du Blanc, d’Argenton sur Creuse, Clion, …

Comme tous les mois depuis octobre nous demandons l’interdiction de ces produits dont l’extrême dangerosité est avérée tant pour la santé humaine que pour l’ensemble des espèces végétales et animales et appelons les citoyens à signer la pétition Nous voulons des coquelicots !

Alors que depuis longtemps la responsabilité des pesticides est avérée dans les cas d’allergies, de puberté précoce, de baisse de fertilité humaine, de cancers, de sarcomes, de la maladie de Parkinson, alors que leur toxicité pour la faune sauvage est parfaitement prouvée, pour la mortalité des abeilles, les performances reproductives des oiseaux, etc … rien ne change et bien au contraire leur utilisation augmente.

Alors nous disons ça suffit !

 

Participez aux rassemblements Nous voulons des coquelicots !

Vendredi 7 décembre à 18h30