blaireau2Catherine Le Troquier est maire d’une petite commune du Loir et Cher qui courageusement a pris le 13 septembre 2019 un arrêté interdisant la vénerie sous terre du blaireau sur sa commune. Le préfet a obtenu en référé la suspension provisoire de cet arrêté en attendant le jugement définitif sur le fond qui se tiendra au tribunal administratif d’Orléans le 1er juillet prochain. Indre Nature apporte son soutien total à Mme Le Troquier dans son combat contre cette chasse barbare. Rappelons qu’Indre Nature a obtenu en juillet 2019, après 3 ans de procédure par décision de la cour d’appel du tribunal administratif de Bordeaux, le retrait des arrêtés chasse de l’Indre de l’autorisation d’une période complémentaire de chasse au blaireau par déterrage. Mais ce combat n’est pas fini et il nous faut continuer à exiger l’interdiction totale de cette chasse. Le combat de Mme Le Troquier est aussi le nôtre et nous lui apportons tout notre soutien.

Pour en savoir plus -> Cliquez ICI

Pour connaitre les soutiens de Mme Le Troquier -> Cliquez ICI

Traitement phyto SMR 41Les pesticides sont des produits dont la dangerosité pour la santé humaine et pour la biodiversité n’est plus à démontrer. L’Union Européenne elle-même vient de le souligner en venant de publier deux stratégies complémentaires l’une sur la préservation de la biodiversité, l’autre sur la mutation de l’agriculture européenne dans lesquelles elle affirme que « la perte de biodiversité et l’effondrement des écosystèmes sont l’une des menaces les plus graves auxquelles l’humanité fera face dans la prochaine décennie. Cela menace aussi les fondements de notre économie. Le coût de l’inaction est élevé et il devrait augmenter ». Pour contrecarrer cette perspective elle souhaite réduire l’usage des pesticides de 50% d’ici 2030. C’est louable mais pas suffisant et surtout loin d’être garanti c’est pourquoi notre association réclame une mise en œuvre d’une véritable stratégie de sortie des pesticides.

Lire la suite...

Le collectif Nous voulons des coquelicots ! de Châteauroux répond à l’appel national du mouvement à sortir du déconfinement.

Pour manifester le réveil du mouvement le collectif  propose à tous ceux qui continuent à exiger l’interdiction des pesticides à se retrouver Vendredi 5 juin  place de la mairie à partir de 18h 30  pour un rassemblement  par groupe de dix, en utilisant au mieux  l'espace de la place de la république afin de respecter la répartition par groupe de dix , les  distances et les gestes barrières. 

Des autocollants des coquelicots seront fournis et pourront être posés sur les masques. Chacun peut aussi amener des coquelicots et des pancartes avec des slogans pour dénoncer les épandages de pesticides autorisés pendant le  confinement  ou encore  le simulacre de consultation des riverains sur les distances minimales entre les zones d'épandage des phytosanitaires et des habitations.    

Rassemblement aussi à Issoudun 18h30 Place du 10 juin dans les mêmes conditions (masques, pancartes, autocollants).

Soyez nombreux ! Il n’y a pas que le Covid qui tue, les pesticides aussi !

Coquelicots 070619 2

LogoINLes activités d'Indre Nature reprennent petit à petit. Nous vous informons donc qu'une partie de nos sorties nature sont maintenues entre mai et août.
Elles seront limitées à huit participants.
Il conviendra cependant de respecter, en plus des règles habituelles, les recommandations suivantes :

- Port du masque obligatoire
- Respect des gestes barrières et des distances de sécurité
- Pas de prêt de matériel, à chacun d'amener le sien

Le calendrier ainsi que le site de réservation a ainsi été mis à jour. Vous pouvez le consulter sur notre site internet.

fa chiro couv pttNous sommes actuellement régulièrement interrogés par des particuliers chez lesquels sont présents des gîtes à chauves-souris, ainsi que par des élus quand certains bâtiments de leur commune (église, écoles, …) hébergent ces animaux, pour savoir s’il existe un risque de contamination lié à la présence de ces chauves-souris. Nous comprenons que dans le contexte sanitaire national une certaine inquiétude puisse s’exprimer à ce sujet mais nous souhaitons rassurer tout le monde et assurer que cette inquiétude n’est pas justifiéeNous pouvons assurer que la présence éventuelle de chauves-souris dans des locaux privés ou communaux n’entraîne aucun risque de transmission du coronavirus aux personnes.

Lire la suite...

Traitement phyto SMR 41En pleine période de confinement alors que la population a l’esprit totalement préoccupée par d’autres priorités la Chambre d’agriculture de l’Indre administrée totalement par la Fdsea n’a rien trouvé de mieux que de poursuivre le projet de restreindre encore les distances d’épandages des pesticides par rapport aux habitations. Sans concertation aucune avec quiconque, élus, associations ni même les autres syndicats agricoles, elle a élaboré une Charte d’épandage qu’elle a soumis dans la plus grande discrétion à une soi-disant concertation publique. A l’issue de cette « concertation » de pure forme, le 30 avril, il sera possible d’épandre jusqu’à 3 m des habitations. Indre Nature a adressé une lettre ouverte au préfet et au président de la Chambre d’Agriculture pour protester contre ce procédé indécent dans cette période et exiger l’arrêt de cette pseudo concertation.

LIRE LA LETTRE OUVERTE