galega

Samedi 17 juin environ 70 adhérents ont participé à la 35ème Assemblée Générale d’Indre Nature au Centre Tivoli de Châtillon sur Indre. Après le mot d’accueil très chaleureux du maire Gérard Nicaud rappelant les collaborations avec Indre Nature, les différents rapports ont été présentés.

N. Rigault a commencé la présentation du rapport d’activité en soulignant l’augmentation du nombre d’adhérents qui a dépassé les 800 en 2022. Ensuite, S. Caux a présenté une synthèse de l’ABC de Châtillon, C. Moreau l’action menée avec le Pays Castelroussin sur les MAEC de la Vallée de l’Indre et S. Winandy les actions concrètes du nouveau groupe « textile » en faisant ressortir l’énorme impact carbone de l’industrie textile. C. Toussaint a présenté les actions actuelles et les ambitions à venir du groupe eau et climat. G. Dézécot a développé l’exemple concret d’une action d’adaptation au changement climatique pour supprimer des îlots de chaleur à l’école François Rabelais du Poinçonnet et N. Van Ingen a illustré l’urgence à protéger les derniers étangs de Brenne de bonne qualité écologique et annoncé l’acquisition, la veille, de l’étang Pisseloup par Indre Nature avec la LPO et WWF en remerciant tous les donateurs dont plusieurs dizaines d’adhérents.


A. Woods, notre trésorière, a présenté les comptes et le résultat déficitaire exceptionnel de cette année en raison des surcoûts dus au changement de local et aux charges salariales supplémentaires dues aux remplacements de postes ayant nécessité des tuilages importants.


Après la lecture du rapport moral par le président, la parole a été donnée à la salle. Mr Vandererven, directeur de la DDT représentant le préfet s’est exprimé pour saluer l’action d’Indre Nature comme un nécessaire contre pouvoir tout en s’efforçant de défendre l’action de son administration dans les domaines de l’eau notamment et de la biodiversité. Des réponses ont été apportées aux questions directes ou qui nous avaient été adressées par des adhérents.


Puis l’assemblée a entendu et élus les candidats au conseil d’administration. Ont été élus Annick Bompays, Yves-Michel Butin, Pascal Gateaud et Christian Toussaint.
De l’avis général une AG particulièrement réussie et motivante ! Rendez-vous l’année prochaine.

 

Jacques Lucbert

(photo Martine Lucbert)

 

 

 

 

 

 

Samedi 17 juin

à Châtillon sur Indre – espace Tivoli

 

Chères adhérentes et chers adhérents

Nous vous attendons nombreux pour l’Assemblée Générale de notre association.

L’occasion de rencontrer les adhérents et bénévoles et de partager un moment convivial.

Le matin à partir de 9h30 Balades naturalistes (inscriptions obligatoires)

  • Faune et Flore des bords de l’Indre animée par Gilles Dézécot
  • A la découverte de la flore du chatillonnais animée par Franck Lejard
  • A la recherche des busards nicheurs et autres oiseaux de plaine animée par Martine Helleman

 

12 h 15 : Apéritif et Pique-nique participatif 

A partir de 14h15 Accueil des participants et Assemblée Générale statutaire

Nous comptons sur votre présence

 AG2022

 AG 2022 - Mers/Indre

 

 

 

galega

Les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) sont des outils de transition ou de maintien de pratiques favorables à l’environnement. Elles permettent d’obtenir une compensation économique en contrepartie du respect d’un cahier des charges qui répond à l’enjeu du territoire.

La mise en œuvre d’une MAEC dépend de la construction d’un Projet Agro-Environnemental et Climatique (PAEC), porté par une structure compétente. Le projet de territoire peut porter sur la préservation de la biodiversité, la protection de ressource en eau ou encore sur l’accompagnement des exploitations dans la transition agro-écologique.

Indre Nature participe à l’animation des MAEC en tant qu’expertise naturaliste sur les enjeux Biodiversité, sur les territoires suivants :

- Boischaut Sud : PAEC porté par le pays de la châtre en Berry

https://pays-lachatre-berry.com/actions/maet.html

Partenariat avec ADAR-CIVAM : https://www.civam.org/adar-civam/actions/maec/

- Site N2000 Vallée de l’Indre : PAEC porté par le pays Castelroussin

https://payscastelroussin.fr/actions/natura2000valleeindre/maec.html

- Site N2000 Vallée de la Creuse – Vallée de l’Anglin : PAEC porté par le PNR de la Brenne

https://www.parc-naturel-brenne.fr/le-parc/le-parc-en-action/nature-et-environnement/prairies-et-agri-environnement/maec-la-mobilisation-continue

 

Sur le site de la Chambre d’Agriculture de l’Indre, vous pouvez retrouver les différents territoires des PAEC du département avec leurs enjeux et les MAEC proposées : https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/chambre-dagriculture-de-lindre/dispositif-maec-20232027-dans-lindre/

Pour retrouver tous les cahiers des charges des MAEC, vous pouvez vous rendre sur le site de la DRAAF : https://draaf.centre-val-de-loire.agriculture.gouv.fr/mesures-agro-environnementales-et-climatiques-2023-2027-a1465.html

galega

 

 

L’animation des MAEC réalisée par Indre Nature porte principalement sur la protection de la biodiversité des prairies fleuries, humides et remarquables.

Photo du haut (Marie-hélène Froger) : prairie mésophile fleurie

Photo ci-contre (Yohan Morizet) : prairie humide à Jonc acutiflore

 

information & contact : Clotilde Moreau

contact clotilde

 

 

 

 

 

 

galega

Après un examen approfondi du dossier technique et en particulier de l’étude concernant les enjeux, risques et impact de l’installation des éoliennes sur le milieu naturel, le conseil d’administration d’Indre Nature a décidé de déposer un avis défavorable à ce projet de parc éolien.

Cette position ne relève pas d’une opposition systématique à l’énergie éolienne qui s’exprime trop souvent avec des arguments totalement faux comme celui sur la prétendue et jamais vérifiée de perte de valeur de l’immobilier ou sur la supposée et éminemment subjective non acceptabilité de l’impact paysager. La position prise par Indre Nature s’appuie sur une localisation inadéquate au milieu de zones humides et de nombreuses zones de protection naturelles classées Natura 2000, et sur les risques forts d’impacts négatifs sur l’avifaune et les chiroptères.

Nous rappelons la position de notre association sur la nécessité et l’extrême urgence de développer les énergies renouvelables pour remplacer les énergies fossiles et le nucléaire et répondre à l’enjeu climatique mais en conciliant le respect de la biodiversité. Chaque projet est donc étudié et analysé au cas par cas sur sa capacité de répondre à la fois à l’enjeu de lutte contre le réchauffement climatique et à celui de préservation de la biodiversité.

Pour accéder à l’avis émis par Indre Nature (lien)

Jacques LUCBERT Président d’Indre Nature

 

avis complet d'Indre Nature